Páginas

quinta-feira, 13 de maio de 2021

Construire en terre crue_Terre Coulée (béton d’argile) BONUS #1-4

Construire en terre crue
Terre coulée BONUS #1 — Mélange

Issu d’un programme de recherche nommé « béton d’argile environnemental » (http://bit.ly/2pIQm9A​), le matériau formulé rassemble des graviers, du sable, des fines argilo-calcaires, de l’eau et environ 3% de ciment qui accélère le séchage des murs et donc le décoffrage.
La terre utilisée (fines argilo-calcaires) est en réalité un déchet industriel de carrière qui a été valorisé sur ce chantier.
Livrée sur place par grands sacs d’un mètre cube, la terre est versée dans un camion toupie contenant préalablement un mélange de gravier, de sable, d’eau et de ciment.
Chaque mélange est testé avant d’être coulé dans les coffrages. Le test qualité fait partie d’une vidéo bonus à venir.

Terre coulée BONUS #2 - Coffrage
La mise en oeuvre de la terre coulée (ou béton d’argile) est une technique proche de celle du béton de ciment. Des coffrages étanches et intégraux sont alors nécessaires. 
Les banches utilisées pour la construction de la maison des associations de la ville de Manom (Moselle, France) font 2 à 3 mètres de hauteur et sont métalliques.
Elles sont huilées afin de faciliter la phase de décoffrage. Une fois le coffrage installé, les ouvriers procèdent au coulage du mélange précédemment préparé.

Terre coulée BONUS #3 - Coulage et décoffrage
Le mélange de terre est déversé dans le coffrage jusqu’à le remplir en totalité. 
Comme un voile en béton de ciment, les bulles d’air prisonnières dans le mélange sont chassées à l’aide d’une aiguille vibrante afin d’obtenir un matériau plus résistant. 
Protégés par des bâches, les murs remplis sèchent durant plusieurs jours avant le retrait des banches. 
Les murs décoffrés sont ensuite mis sous cure, c’est à dire qu’ils sont recouverts de bâches afin de conserver l’humidité du mur et de favoriser la prise hydraulique du ciment.

Terre coulée BONUS #4 - Test qualité du mélange
Le bureau d’études BEterre a transmis à l’entreprise Wig France divers protocoles à suivre sur le chantier pour contrôler la qualité du mélange malaxé dans le camion toupie. Le plus simple et rapide est un protocole identique à celui traditionnellement employé pour les voiles en béton de ciment. Il s’agit d’utiliser un cône d’Abrams qui permet de contrôler la consistance du mélange. Le cône rempli du mélange est retiré pour former un pâté.
Si le pâté s’affaisse et mesure moins de 15 cm de hauteur, le mélange est trop liquide. Inversement, s’il ne s’affaisse pas suffisamment, le mélange est trop solide.

Sem comentários: